Avis à la population

1
313

Faisant suite à un article paru dans le nice matin du mardi 7 février 2006, le Maire et le Conseil Municipal vous informe.

L’article suivant est passé dans le Nice-Matin du 7/02/2006 :

LE MOYEN PAYS VEUT SORTIR DU « Tout Incinération » : Officiellement installé hier après midi au Conseil Général, le syndicat mixte de traitement des déchets ménagers et assimilés (SMED) du moyen pays à réaffirmé son intention de développer une fillière de traitement autonome pour les communes qu’il représente. Présidé par Robert VELAY, Conseiller Général, Maire de Puget Théniers, le syndicat regroupe les communautés de communes des Côteaux d’Azur, des Stations du Mercantour, de la Tinée, de la vallée de l’Estéron, des Vallées d’Azur et le syndicat intercommunal de la Vésubie, soit 49 communes couvrant un territoire de 1 573Km et produisant actuellement 25 000 tonnes de déchets ménagers. Son objectif est d’assurer de façon autonome le traitement, le transport, le stockage et le tri des déchets ménagers du secteur ainsi que la création et la gestion de quais de transferts et de déchetteries. L’idée étant de sortir du « tout » incinération, la filière de traiment envisagée comprend la construction d’un centre de compostage sur la commune du Broc et l’enfouissement des déchets ultimes dans un centre de stockage de classe II qui devrait être situé sur la commune de Massoins. « Une solution moderne et courageuse » selon Christian ESTROSI, Président du Conseil Général, qui a salué l’initiative « exemplaire » des élus du moyen pays à l’origine de la création du SMED. Il a égalemen confirmé que le Conseil Général participerait pour 70% aux investissements du syndicat.

EN LISANT CET ARTICLE LA MUNICIPALITE A TENU A APPORTER LES PRECISIONS SUIVANTES :

AVIS A LA POPULATION

Madame, Monsieur,

Par lettre du Conseil Général des Alpes Maritimes, Monsieur Christian ESTROSI, m’a convié à une réunion concernant le stockage des déchets secs. Cette réunion a bien vu l’élection du Syndicat Mixte de Gestion des ces déchets.

Toutefois, et malgré les écrits dans le journal Nice Matin du 7 février dernier, AUCUNE décision n’a été prise quant au lieu de stockage de ces déchets secs.

Il est vrai qu’une étude est en cours sur un site de la commune, mais aucune décision n’a été prise et AUCUNE ne le sera sans que la population en soit informée officiellement.

D’ailleurs, j’ai demandé une réunion publique à Massoins, avec les responsables départementaux, les techniciens, et en présence de notre Conseiller Général, Monsieur le Professeur René GILLY, pour toutes les explications.

En effet, mon conseil et moi-même souhaitons être le plus transparent possible sur ce dossier et l’avis de la population pèsera fortement dans la balance.


__Le Maire, Alain SAUVAGE__.

1 commentaire

  1. merci de faire un référendum sur la question même s’il n’a pas valeur élective vous aurez au moins le sentiment de la population!

    Car une carrière distribuant généreusement ses poussières , maintenant une décharge relégant MASSOINS au rôle de poubelle de 49 communes, à quand un centre d’enfouissement de déchets nucléaires pour parfaire le côté joli petit village médiéval fleuri?