CONSEIL MUNICIPAL du 22 OCTOBRE 2005

2
257

Compte rendu de la réunion qui s’est tenue le samedi 22 octobre 2005 en Mairie

La séance du Conseil Municipal, qui s’est déroulée le 22 Octobre 2005 de 16H à 18H, a abordé les sujets suivants avec demande de subvention des Conseils Général et Régional :

PROJET D’ELECTRIFICATION DU TENNIS Le devis de l’entreprise RAPUC : 2 779,98 Euros TTC a été retenu sur les trois présentés (SFELEC : 4 537,62 Euros et GUIEU BITUNIAC : 5 071,04 Euros).

PROJET DE REFECTION DES BÂTIMENTS COMMUNAUX – Dossier 1 Le devis concernant la cage d’escaliers du bâtiment communal (ancienne mairie) doit nous parvenir. Celui de la Casette établi par l’entreprise CAMERA est retenu (4 450 Euros HT).

PROJET DE REFECTION DES BÂTIMENTS COMMUNAUX – Dossier 2 Le devis retenu est celui de l’entreprise ALEXANDRE pour la somme de 4 159,49 Euros HT. Il concerne la réfection des volets et de la porte d’entrée principale de l’Auberge Communale.

INDEMNITES DU CONSEIL ALLOUEES AU COMPTABLE DU TRESOR 362,58 Euros comme chaque année.

TRAVAUX COMPLEMENTAIRES SNA La station d’épuration nécessite des travaux complémentaires pour améliorer son rendement. Le coût est de l’ordre de 22 800 Euros TTC. Une demande de subvention à la communauté des communes des vallées d’Azur est sollicitée.

PROJET DE SECURISATION DE LA ROUE DU MOULIN Il est décidé de sécuriser la roue du moulin par la pose d’une protection grillagée avec porte incorporée à la roue. Sur trois entreprises contactées, seule l’entreprise BRISCHEN a produit un devis d’un montant de 1 420 Euros HT. Celui-ci jugé trop élevé, il est décidé d’attendre d’autres propositions avant de se prononcer.

PROJET D’ACHAT DE TABLES & CHARIOTS DE TRANSPORTS Afin de remplacer les tables vertes en mauvais état et celles qui ont disparu, il est convenu de procéder à l’achat de 20 tables et 2 chariots de transports. La Société DECLIC a été retenue (1 932 Euros). Un chiffrage est demandé pour 10 tables et un chariot de rangement et de transport supplémentaires. Ce dossier sera représenté au prochain Conseil.

DIVERS – Un administré ayant évoqué les problèmes liés aux travaux effectués par la DFCI, il est décidé la mise en étanchéité du bassin d’arrosage pour pallier les fuites sur les terrains y jouxtant et les jardins en contrebas. Une vanne d’ouverture est également préconisée. Le Conseil Municipal adresse un courrier à M. René GILLY, Conseiller Général du canton, remis en main propre le soir même. – Point sur le projet d’achat d’un terrain pour le futur cimetière, suite à deux courriers d’administrés. La commune est en pourparlers pour l’acquisition d’un terrain (le cimetière près de l’église étant complet). Ce projet est incontournable, la loi obligeant les communes à posséder des ossuaires pour accueillir les personnes décédées sur leurs territoires et n’ayant pas de concessions. Tout sera mis en œuvre pour éviter toute nuisance visuelle. La population sera informée de l’évolution du dossier.

– Des administrés signalent que les employés municipaux négligent de nettoyer les rues du village autres que la Rue Principale. – Il est répondu par le Maire que les employés doivent effectuer le nettoyage de tous les accès au village ainsi que toutes les rues et qu’il se charge de le leur rappeler.

– Au sujet du problème d’éclairage public au lieu-dit « Le boulevard », les services compétents ont été saisis et vont être relancés.

– Il est signalé par un administré que des petits espaces laissés à l’abandon aux 2 routes menant au village servent de dépôt d’encombrants.

– Il est signalé, en outre, que de plus en plus de personnes occupent le domaine public sans autorisation. Un courrier leur sera adressé pour qu’elles libèrent ces espaces afin de permettre l’accès de tous.

– Un manque de communication est reproché à la municipalité

– Depuis 2001, les réunions publiques sont régulières et les élus se montrent très disponibles. La municipalité affiche toutes les informations en temps voulu sur les deux tableaux à sa disposition, elle diffuse chaque année la Lettre du Maire, elle fait paraître de nombreux articles dans le quotidien régional Nice-Matin et le site internet www.massoins.fr est actualisé chaque semaine.

– Le Maire rappelle que seules les réunions du conseil municipal de Massoins donnent la parole aux administrés et que cela n’est pas une obligation. Il indique que la secrétaire de mairie peut être consultée tous les lundis, jeudis et samedis et que les numéros personnels des élus sont disponibles en mairie.

2 COMMENTAIRES

  1. Ce compte rendu est très détaillé et nous informe avec précision de l’ensemble des débats. La communication est très claire !! Merci.

  2. La communication ne se limite pas à ce qui se passe ou c’est passé.
    Il serait judicieux que l’ensemble des administrés ait une vue à moyen et long terme des perspectives de développement du village,des implications d’une décision de faire un PLU , en somme de faire connaître à la population la façon de voir Massoins par la Municipalité pour les dix ou quinze ans qui viennent.
    Peut-être même à très court terme pourrait-on envisager de fleurir le village?
    Mais il me semble que Sylvie en a pris le chemin. Il n’y plus qu’à convaincre les autres! En toute amitié